Qu’est ce que c’est ?

  • Ce contrat ouvre droit pour l’employeur à une exonération quasi-totale des cotisations patronales
  • Une prime tutorale de 2070€ (si le tuteur à + de 45 ans) ou 1380€ (sous réserve d’acceptation par l’OPCO)
  • Le salarié n’est pas comptabilisé dans les effectifs de l’entreprise.
  • Exonération du versement de la prime de précarité en fin de contrat.
  • Exonération de la taxe d’apprentissage
  • Prime gouvernementale exceptionnelle Covid 8000€ pour l’embauche d’un apprenti de +18ans

Qui peut-être embauché en contrat d’apprentissage ?

  • Les jeunes de 16 à 29 ans révolus,
  • Toute personne, quel que soit son âge, reconnue travailleur handicapé

Quel est l’objectif ?

Favoriser l’employabilité dans les métiers de la vigne, du vin et de la bière.

Durée du contrat d’apprentissage ?

Le contrat d’apprentissage comporte des périodes de travail en entreprise et des périodes de formation, sa durée est comprise entre 6 et 24 mois.

Un maitre d’apprentissage est-il obligatoire ?

Dans le cadre des contrats d’apprentissage, l’employeur a l’obligation de désigner un maitre d’apprentissage. Il doit être choisi parmi les salariés qualifiés de l’entreprise. La personne choisie doit être volontaire et doit justifier d’une expérience professionnelle d’au moins deux ans dans une qualification en rapport avec l’objectif de la professionnalisation visée. L’employeur peut aussi assurer lui-même le tutorat s’il remplit les conditions de qualification et d’expérience.

Quel est le montant de la rémunération ?

La rémunération d’un apprenti est un pourcentage du SMIC (salaire minimum interprofessionnel de croissance) qui dépend de son âge.

  • coût d’un apprenti 16 à 20 ans : 43 % du smic / coût annuel (charges patronales comprises) 8 066,68 €
  • coût d’un apprenti 21 à 25 ans : 53 % du smic / coût annuel (charges patronales comprises) 9 942.65 €
  • coût d’un apprenti + 26 ans : 100% du smic / coût annuel (charges patronales comprises) 18 759.71 €

Autres avantages ?

  • Exonération de la taxe d’apprentissage
  • Exonération de la prime de précarité de fin de contrat